La chaux de Marrakech outre le fait d’être un matériau sain et naturel a des vertus écologiques. Elle favorise la régulation et les échanges hygrométriques (quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air). Elle est perméable à l’air et imperméable à l’eau laissant donc « respirer » les murs et leur support évitant ainsi la condensation. De part son PH élevé elle a des vertus fongicides et bactéricides, elle assainit le lieu qu’elle habille. Elle est parfaitement adaptée aux salles d’eau car elle préserve de l’humidité et la chasse : elle est hydrofuge. Grâce à ses propriétés d’isolation thermique une pièce recouverte de tadelakt garde la fraicheur même par grande chaleur.

La chaux de Marrakech (chaux naturelle) est réalisée à partir du calcaire des carrières proches de Marrakech. Ce calcaire (CaCo3) n’étant pas pur, c’est une chaux aérienne à 90 %.

Après préparation, lorsqu’elle est appliquée sur une surface la chaux amorce sa « prise » : c’est le processus de durcissement qui se fait par carbonatation. Avec le gaz carbonique contenu dans l’air la chaux redevient pierre (calcaire).Pendant le délai de prise qui est plus ou moins long l’enduit a tout le temps d’épouser et d’accompagner le bâti dans ses variations grâce à sa qualité de souplesse. La durée de vie du tadelakt est exceptionnelle, certaines réalisations ont plus d’un siècle.

La chaux de Marrakech, la chaux en général est un matériau naturel et sain qui a prouvé ses qualités esthétiques et propriétés techniques au fil des millénaires. La chaux a été utilisée dès le 6é siècle avant JC comme liant dans les mortiers. L’archéologie des époques antiques et médiévales en témoignent tout comme le livre de Vitruve. Les Egyptiens, les Phéniciens, Etrusques, Grecs et les Romains connaissaient et utilisaient la chaux. Elle joua un rôle majeur dans l’art de bâtir des romains qui l’utilisèrent dans leur mortier. Elle sera également utilisée comme peinture, stuc, ornement et enduit.

Copyright © 2005-2017 - Lahouari Tahiri-Tous droits réservés